Le Foyer Santo Domingo dans le Petén

Haïti-Guatemala-La Source apporte depuis de nombreuses années une aide financière à l’orphelinat « Santo Domingo » situé dans une région reculée et pauvre du Guatemala, le Petén.

Les fillettes et les adolescentes qui séjournent au Foyer sont orphelines ou ont été abandonnées par les parents ou encore ont été victimes de violence intrafamiliale.

Les jeunes filles étudient dans différentes écoles, officielles et privées.

Les enfants sont encadrés par une équipe multidisciplinaire composée d’enseignantes, assistante sociale, psychologue, médecin et personnel auxiliaire.

L’ancrage est à 100% local. L’administration générale est assurée par les Soeurs Missionnaires Dominicaines de Saint-Sixte. Les enseignantes ainsi que le personnel de cuisine et d’encadrement sont des autochtones.

Le Foyer collabore avec le Tribunal de première instance de la jeunesse et de l'adolescence de San Benito (Petén), avec la Députation Générale de la Nation, San Benito (Petén) et avec le Conseil National des Adoptions (Guatemala Ciudad).

L’ambition des responsables est d’abord d’offrir une « famille » aux enfants et aux adolescentes, ensuite de leur donner une éducation et une formation scolaire pour leur permettre de s’intégrer dans la société.

En 2018, le Foyer a pu accueillir 12 jeunes filles et une adulte. Les fonds récoltés par l’asbl Haïti-Guatemala-La Source ont contribué à couvrir les frais de scolarité, d’hébergement et d’habillement de ces jeunes.

La prise en charge d’une jeune fille s’élève, en moyenne, à 133 euros par mois.

La formation scolaire des fillettes et des adolescentes est capitale pour leur avenir.

Si vous voulez soutenir ce projet en particulier, mentionnez-le clairement en communication de votre virement : Projet Pèten

Contact en Belgique : Guy Dufay

Visite du trésorier au foyer SANTO DOMINGO à Santa Elena, en février 2019

Santa Elena est située à 475 km au nord de la capitale.

Notre asbl soutient ce projet depuis 30 ans !!!

Sœur Marcella (à droite de la photo) en est la directrice et Sœur Olga (au centre) est son adjointe.

Le Foyer Santo Domingo accueille des fillettes confiées par le juge. Soit parce que leur famille n’est pas capable d’assurer leur éducation soit parce qu’elles sont orphelines. La juge essaie de privilégier le maintien en famille. Aussi, dès qu’un proche (parents, oncle ou tante) offre la sécurité suffisante pour les reprendre, la juge décide (en accord avec la fillette) de la sortir du Foyer Santo Domingo.

Les enfants qui n’ont personne restent au foyer jusqu’à l’âge de 18 ans.

De ce fait, le nombre d’enfants présents au Hogar Santo Domingo varie sans cesse.

L’année passée, il y avait 15 fillettes. Le jour de notre visite, elles étaient 5.

Ce Foyer travaille avec une assistante sociale et une psychologue. Un chauffeur conduit chaque jour les enfants dans leurs écoles respectives ou leurs lieux de stages. A chaque trajet, un adulte les accompagne pour une question de sécurité.

Le Foyer Santo Domingo vient de démarrer une nouvelle activité : l’accueil provisoire d’enfants migrants (sans famille) trouvés sur la rue par un organisme officiel local.

Les deux seules sources de financement du Hogar Santo Domingo sont : - « Amici », une association italienne - Notre asbl « Haïti Guatemala La Source »

L’Etat guatémaltèque ne leur donne aucun subside….

Sans vous, nous ne pourrions rien faire » nous répétait Sœur Marcella au cours de notre visite.

Ce projet me semble très sérieux aussi. Nous devons continuer à les soutenir dans ce beau projet !

Guy Dufay, trésorier

Des nouvelles du foyer du 10/04/2018

Les fillettes de ce foyer bénéficient de tous les « parrainages Guatemala » et des dons ponctuels qui leur ont été adressés. En 2017, nous avons pu leur envoyer 8.621 € ce qui représente la prise en charge de 5 enfants durant une année.

Nous avions demandé à Sœur Marcella de nous donner des nouvelles du foyer.

Voici sa réponse :

« Avec l’argent que vous nous avez envoyé, nous couvrons une partie des frais scolaires, d’alimentation et autres dépenses destinées à nos fillettes et adolescentes.
Quelques mots sur la vie ici à Santa Elena : c’est une région où l’on trouve beaucoup de migrants qui vont vers les Etats Unis. Il y a aussi beaucoup de touristes, surtout des européens.
Dans notre foyer, nous comptons 12 personnes : des fillettes, adolescentes et une adulte qui n’a aucune famille et qui a dû rester chez nous.
Cette année, trois, ayant atteint la majorité, ont quitté le foyer. Deux d’entre elles travaillent actuellement au dispensaire des sœurs dominicaines. Cela leur permet de s’insérer dans la vie professionnelle.
Une des raisons qui explique la diminution des entrées de fillettes dans les foyers, c’est la peur qui est encore latente dans l’esprit des familles, provoquée par un incendie dans le foyer de la Vierge de l’Ascension, foyer administré par l’état de Guatemala. Celui-ci a eu lieu il y a un an.

Nous vous remercions pour votre soutien généreux et solidaire qui nous permet de continuer notre action.
Sœur Marcella

 

Présentation du projet

 

Reportage photos

 

Photos