Hati - Les projets - Le pays

Avec ses 8,2 millions d’habitants, Haïti est le pays le plus pauvre des Amériques. Selon la Banque Mondiale (2008), 3,5 millions de personnes vivent en zone urbaine tandis que 4,7 millions de personnes vivent en milieu rural. La population rurale représente donc 59,6 % de la population totale du pays.

Des indicateurs sociaux tels que le taux d’alphabétisation, l’espérance de vie, la mortalité infantile et la malnutrition infantile démontrent la pauvreté extrême en Haïti :

Les conditions de vie en milieu rural sont largement inférieures à celles rencontrées en milieu urbain. Les régions les plus touchées par cette extrême pauvreté sont le Nord Est et le Nord Ouest d’Haïti où, respectivement, 80 et 65 % des ménages vivent avec un revenu par habitant de moins de un dollar par jour.

On rencontre également de larges disparités dans l’accès à l’éducation : en milieu urbain, 84,8 % des enfants de 6 à 11 ans fréquentent l’école, tandis qu’en milieu rural, ce nombre chute à 32,8 %. En milieu rural, il n’est pas rare que les enfants doivent marcher entre 2 et 3 heures, à pieds, afin de se rendre à l’école. Le niveau de pauvreté est en relation directe avec le degré de scolarisation. L’éducation est la clef pour réduire la pauvreté en Haïti.

Outre les inégalités sur le plan de l’éducation, on rencontre également de criantes inégalités dans l’accès aux soins de santé, à l’eau potable, aux services publics, à l’énergie.

Les défis rencontrés en Haïti en général, et en milieu rural en particulier sont nombreux. La faim et la frustration sont génératrices de pressions psychologiques et elles engendrent la violence.

Les projets